Après 10 ans de travail, le Réseau pour le soja dresse un bilan. Une étude, menée par la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL), montre que les mesures prises par le réseau ont eu des répercussions positives. 

Monika Rühleconomiesuisse Le Réseau suisse pour le soja montre à quel point l’esprit d’entreprise responsable est actif. Toute une branche peut s’associer pour mettre au point des solutions parfaitement adaptées à une gestion complexe de ses chaînes d’approvisionnement.
Sara StalderFondation pour la protection des consommateurs Les amateurs de viande se soucient de ce qui se passe en amont. Cela ne concerne pas seulement la façon dont les animaux sont élevés, mais aussi comment ils sont nourris. L’affichage en rayon et sur la carte des restaurants de l’origine du soja d’affouragement serait une mesure forte.
Guy ParmelinConseiller fédéral Les pistes de solutions volontaires des acteurs du marché valent mieux que les interventions et les directives de la Confédération. Le Réseau suisse pour le soja devrait encourager à faire de même dans d’autres marchés.
Elgin BrunnerWWF Le Réseau suisse pour le soja a obtenu de grands résultats. Toutefois, l’environnement et de précieux biotopes sont encore menacés par la production d’aliments fourragers. Le réseau doit continuer à se développer pour maintenir son rôle significatif à l’avenir.